Le secteur de l’Industrie et de la Technologie développe des outils et produits très spécifiques s’avérant être essentiels à la sécurité des entreprises, de type petites et moyennes entreprises, voire même grandes firmes… Ce secteur d’activité doit employer des méthodes managériales et technologiques liées au numérique. L’enjeu actuel pour les structures privées ou publiques en IT, c’est la transformation numérique. La société RETIS fait partie des meilleures entreprises de services et conseils, notamment en termes de cybersécurité, pour ce secteur d’activité.

RETIS, un partenaire majeur de la transformation numérique

Elle s’est déployée sur le territoire depuis 25 ans à travers 6 agences du Nord-est, et jusqu’à Toulouse. L’excellence de ses compétences et l’expertise de ses 170 collaborateurs en font un des interlocuteurs les plus fiables. Les performances du réseau RETIS :

  • audit et plan sur mesure,
  • mise en place de la transition vers la transformation numérique ,
  • actualisation des compétences techniques,
  • parties techniques (parcours des datas, installations de communications unifiées comme la vidéoconférence, création de solutions de travail collaboratif, RGPD),
  • management (formation d’équipes de travail en entreprises, outils de gestion de la communication numérique, procédés de collaborations agiles),
  • gestion de solutions à distance de prévention, de maintenance, d’évolutions techniques.

La société RETIS défend les valeurs de la Responsabilité Sociétale et Environnementale. Sur ce point, l’entreprise peut se prévaloir de 3 certifications ISO et du niveau Gold selon la start-up ECOVADIS, pour son ambitieux engagement RSE. Elle conçoit des espaces et outils collaboratifs en interne ou en externe qui sont optimisés pour :

– l’économie d’énergie,
– l’amélioration du management agile,
– l’accès à l’information.

L’agence RETIS gère pour ses clients toute la filière du numérique en back et front office. La société crée et assure des parcours de formation sur la sécurisation des datas, les pratiques technologiques et le défi de l’hyper connexion.

Autres billets à lire